Les dunes

Spécialités locales…

La dune évolue sans intervention humaine. La mise en protection suffit à la préservation de 5 plantes dites “patrimoniales” : le Lys maritime (Pancratium maritimum), faiblement représenté en Poitou-Charente, l’Oeillet des dunes (Dianthus gallicus), l’Orchis parfumé (Anacamptis coriophora fragrans) et la renouée maritime (Polygonum maritimum).

L’unique station continentale charentaise du Cynoglosse des dunes (Omphalodes littoralis) se rencontre sur la réserve naturelle du marais d’Yves. Bénéficiant du statut de protection “réserve naturelle”, cette plante endémique du littoral français se trouve à l’abri du piétinement. Le Lapin de Garenne contribue à la prospérité de cette rareté végétale. Ses travaux de terrassement (grattis, terrier) mettent le sable à nu, les graines du Cynoglosse des dunes y germent alors volontiers !

Le Cynoglosse des dunes est une petite plante qui forme de denses tapis de délicates fleurs blanches.

L’oeillet des dunes est protégé au niveau national

Le Lys maritime est inscrit sur la liste rouge régionale des espèces végétales menacées

Chaque printemps, la dune accueille le Pipit rousseline, le temps de faire son nid et d’élever ses jeunes

Le Tadorne de Belon fréquente volontiers la dune à la recherche d’un terrier de lapin pour y déposer ses oeufs

leo dolor. quis, diam felis commodo elit. vel, adipiscing risus nec pulvinar