Un écrin botanique

Vous êtes ici : Accueil | Patrimoine naturel | Un écrin botanique

Un ensemble botanique remarquable

La réserve naturelle du marais d’Yves se situe sur le littoral centre-atlantique au point de confluence de plusieurs courants floristiques. Les plantes ont une origine méditerranéenne, européenne, atlantique montagnarde, euro sibérienne ou asiatique.

Cet ensemble botanique est très original et remarquable grâce à la présence de 48 espèces considérées comme rares d’un point de vue local à international.

De plus, l’influence du climat cumulé à la diversité des sols et des conditions hydriques contribue à la présence de 574 espèces de plantes à fleurs.

Parmi les 48 espèces végétales patrimoniales, 12 figurent sur la liste rouge de la Flore menacée de France et 35 sur la liste rouge de la Flore menacée en Poitou-Charentes.

Les “pieds dans l’eau”

Renoncule à feuilles d’ophioglosse (Ranunculus ophioglossifolius)

Du latin “rana” qui signifie grenouille, il existe de nombreuses renoncules aquatiques dont la renoncule à feuilles d’ophioglosse. Semblable à un bouton d’or, elle possède en revanche des feuilles en cornet autour de la tige, larges et non découpées.
Protégée au niveau national, cette plante rare est inféodée aux dépressions longuement inondées des prairies humides.

Orchidée des marais (Anacamptis palustris)

Lorsque la nappe phréatique d’eau douce est haute, des centaines d’Orchidées des marais fleurissent dans les prairies humides : une aubaine pour cette plante rare protégée au niveau régional !

Iris maritime (Iris reichenbachiana)

Cette iridacée spectaculaire par sa floraison présente un intérêt biogéographique considérable : son aire de répartition est essentiellement méditerranéenne. Les seules stations non méridionales sont situées en Charente-Maritime et en Vendée, dans une étroite bande littorale de moins de 100 km de long.
Protégé au niveau régional, l’Iris maritime affectionne les terrains légèrement humides et un peu salé.

“Spécialités locales”

Cynoglosse des dunes (Omphalodes littoralis)

Le Cynoglosse des dunes appartient au cercle restreint des “espèces végétales endémiques françaises”. C’est une espèce protégée au niveau national et prioritaire au niveau européen. Le Cynoglosse des dunes pousse uniquement sur certaines dunes situées entre le Finistère et la Charente-Maritime.

La seule station continentale charentaise, regroupant des milliers d’individus au printemps, se trouve sur la réserve naturelle nationale du marais d’Yves sur les dunes où la présence du lapin, par ses travaux de terrassement (grattis), lui est particulièrement favorable.

Crypsis aculeata

Cette petite graminée tapisse le fond des mares temporaires. Protégée en Poitou-Charentes, cette plante annuelle fleurit du mois de juillet au mois d’octobre. Le bétail favorise la dispersion des graines qui s’accrochent dans les poils des animaux.

Les “méditerranéennes”

Centaurée jaune tardive (Blakstonia imperfoliata)

Parmi les 49 plantes dites méditerranéennes atlantiques, les zones sèches de la réserve accueille la Centaurée jaune tardive (Blackstonia imperfoliata).
Du midi au sud-ouest de la France, les fleurs jaunes vif de cette gentianacée font écho au soleil des belles journées d’été.

Vipérine pourpre (Echium asperrinum)

La Vipérine pourpre (Echium asperrinum) donne une teinte rosée aux zones sableuses du Midi et du sud-ouest de la France.
Autrefois, une couleur rouge extraite de sa racine servait à la fabrication du fard pour le maquillage.

mi, sed commodo consequat. consectetur dolor.